Législatives au Québec: Une cruelle défaite pour Pauline Marois

Publié le 8 Avril 2014 à 9:49

(MT)

Les Québécois ont choisi leurs députés à l’occasion d’élections législatives anticipées lundi 7 avril. Sans grande surprise, le Parti Libéral l’a emporté largement sur son rival du Parti Québécois au pouvoir dans la province francophone depuis les 18 derniers mois. Une cruelle défaite pour la première ministre sortante, Pauline Marois.


 Au terme de 33 jours de campagne électorale, les électeurs québécois ont donc choisi de porter de nouveau à la tête de la province francophone les Libéraux qui formeront le prochain gouvernement qui sera largement majoritaire, après 18 mois seulement passés dans l'opposition, suite à la défaite de leur  ancien chef, Jean Charest, lors des élections de septembre 2012.
 Selon les résultats quasi-définitifs de cette élection, le PLQ a raflé 69  sièges, suivi du PQ avec 27 sièges, la CAQ (19 sièges) et QS avec 2 sièges.
 Pour obtenir un gouvernement majoritaire, l'un des partis en lice devra  récolter au moins 63 sièges sur 125, rappelle-t-on.
 Signe de cette déroute électorale, Mme Marois a été battue par la candidate  libérale, Caroline Simard dans sa propre circonscription de  Charlevoix-Côte-De-Beaupré.
 Au moment de la dissolution de la Chambre, le PQ détenait 54 sièges devant  le PLQ avec 49 sièges, la CAQ avec 18 sièges, et Québec solidaire (QS) avec  deux sièges, tandis que deux députés étaient indépendants, Daniel Ratthé  (Blainville) et Fatima Houda-Pepin (La Pinière).








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire



Législatives au Québec: Une cruelle défaite pour Pauline Marois

Le Maroc plaide à La Haye en faveur du renforcement de l’action multilatérale pour garantir la sécurité nucléaire (M. Mezouar)

Législatives au Québec: Une cruelle défaite pour Pauline Marois

Les services de propreté de Béni Mellal : Délégant et Délégataire au vue du CPS de la gestion déléguée.





 

S'abonner à la newsletter




Copyright © 2019 milafattadla . Tous droits réservés